Biographie de Jean Vanier

Jean Vanier est une personnalité très connue dans le monde de la théologie et de la philosophie. Aussi écrivain, il a écouté l’appel de sa foi même si ça lui a coûté l’avenir promettant de belles carrières. Il décrit dans chacun de ces ouvrages le pourquoi de ce choix assez périlleux si on le regarde d’un œil objectif. Et le chemin qu’il a choisi lui a indiqué de s’investir dans de communautés recevant des personnes mentalement handicapées.

La vie menée par Jean Vanier

Né d’un père canadien, il a passé la première décennie de sa vie à Genève, la ville où il a vu le jour le 10 septembre 1928. Ce n’est qu’en 1940, à l’âge de 12 ans qu’il rejoint le Canada pour renouer avec ces origines. Il a suivi des études dans le collège de la marine britannique. Ce qui lui a valu le poste d’officier en Grande-Bretagne, puis au Canada. Cela n’aura pas duré, parce qu’il a laissé sa carrière au profit d’une étude pour la philosophie et pour la théologie à l’institut Catholique de Paris. C’est dans cette circonstance qu’il a fait la connaissance de celui qui fut son père spirituel. Il s’agit du père Thomas Philippe qui travaillait aux côtés des personnes mentalement déficients. Après sa thèse, il a obtenu le poste de professeur à l’université de Vancouver. Mais là encore, il ne se résignait pas à mener une telle vie. Jean Vanier a donc rejoint le père Thomas dans son institution. Et il semblerait qu’à partir de là, il a enfin réussi à trouver sa propre voie. Parce qu’il a exercé dans ce domaine jusqu’à ce qu’il s’éteignit en 2019 suite à une lutte acharnée contre un cancer.

Le travail de Jean Vanier

Pour faire court, le travail de Jean Vanier se résume à apporter de soutien aux personnes handicapées mentales. Et comme ce qui est dit tout à l’heure, il explique dans ces ouvrages les raisons de son choix en ce qui concerne sa carrière, mais pas que. Il a également coécrit des livres assez intéressants dans ce même domaine-là, où il exerce. Par exemple, on peut citer : « Plus jamais seuls : l’aventure de Foi et Lumière », etc. Pour lui, ces ouvrages sont les meilleurs moyens pour porter sa bonne parole dans le monde entier. Cela en va de même pour ces diverses conférences. Il a également fondé quatre associations dont : l’Arche (la plus connue), Foi et Partage, Foi et Lumière, Intercordia… Elles interviennent pour les personnes (de tout âge et de tout genre) handicapées mentales. Mais il faut savoir que ce qu’il a entrepris de son vivant restera un héritage pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *